Chaussures de running avec le plus d'amorti : le guide !

 

C'est l'une des premières questions que se pose un débutant lorsqu'il souhaite démarrer la course à pieds : comment choisir ses baskets de running ? C'est l'équipement essentiel à avoir, que ce soit pour débuter ou pour continuer à progresser sans se blesser. Avec des chaussures de mauvaise qualité, non adaptées à la pratique du running ou à votre foulée, il est possible de courir pendant un petit moment, mais la blessure ou les douleurs seront inévitables au bout de quelques kilomètres.

 

Attention aux blessures

 

Le running, même s'il est un sport accessible à tous, reste un des sports qui impactent le plus les articulations. Chaque pas effectué, chaque foulée se répercute dans les chevilles, les genoux, les hanches, mais aussi le dos, le talon... autant de zones qui peuvent vite devenir douloureuses ou sujettes à des blessures lorsqu'on court avec des baskets de running mal choisies.

 

Chaussures de running 2

Sachant cela, un coureur est généralement très regardant sur une des caractéristiques principales qui composent sa chaussure : l'amorti. L'amorti, c'est le principe selon lequel la semelle d'une chaussure absorbe une partie de l'impact qui se produit lorsque le pied touche le sol. Cet impact produit de l'énergie, qui se répercute dans les os, les muscles et les articulations, et un bon amorti dissipe une partie de cette énergie au lieu de la renvoyer.

 

Trop mou, l'amorti ne permettra pas de bien vous protéger, et à force de courir, vous sentirez les douleurs s'installer et vous fragiliserez vos articulations. Trop dur et trop isolant, l'amorti absorbera toutes les ondes produites par l'impact de la course, réduisant les sensations du coureur, de sa foulée ou du terrain, et donc sa capacité à bien positionner son pied ou à replacer sa silhouette correctement pendant la course.

 

Pourquoi choisir des chaussures de running avec plus d'amorti ?

 

> Pour compenser la dureté du sol. C'est pourquoi il est nécessaire de connaître le type de terrain sur lequel vous vous entrainez le plus souvent. Si vous courez régulièrement sur des terrains très différents (par exemple bitume et chemin caillouteux), songez à investir dans deux paires distinctes.

 

> Pour les longues courses comme les marathons. Un coureur de trail n'aura pas besoin de la même paire qu'un marathonien. C'est une des raisons pour lesquelles, quand vous entrez dans une boutique spécialisée, on vous pose des questions sur votre pratique du running et vos objectifs. Un coureur longue distance aura besoin d'une paire avec plus d'amorti.

 

> Pour les personnes en surpoids, pour qui la course n'est pas nécessairement contrindiquée, tant que les chaussures choisies sont adaptées. Plus le poids d'un coureur est élevé, plus l'amorti devra être important. Il faut aussi choisir une paire adaptée : une personne de 80kg courant avec des chaussures supportant un poids maximum inférieur ne bénéficie pas d'un amorti suffisant et risque, en plus d'user plus rapidement les chaussures, d'augmenter ses chances de douleurs articulaires ou de tendinites.

 

> Pour correspondre à la foulée, qui est propre à chaque coureur. Là encore, en boutique spécialisée, il est possible de faire analyser sa foulée en courant quelques minutes sur un tapis de course. Cela permet d'identifier son pied fort, mais aussi son type d'appui (universel, pronateur ou supinateur) et donc de choisir l'amorti de sa chaussure en conséquence. Les chaussures running avec le plus d'amorti Feelactiv sont par exemple classées par type de course, type de foulée, poids, fréquence de course et distance parcourue. Preuve qu'il est nécessaire d'identifier ses besoins pour pouvoir faire le bon choix.

 

Chaussures de running 3

L'amorti ne se sent pas et ne se voit pas !

 

Attention, beaucoup de coureurs confondent l'amorti avec le confort d'accueil de la chaussure. L'intérieur mou, accueillant d'une chaussure dans laquelle on se sent bien n'est pas lié à la qualité de son amorti. Dur donc d'évaluer l'amorti d'une chaussure uniquement à travers ses sensations, au moment de l'essayage comme après plusieurs kilomètres de course. Le coureur est plus apte, à ces différents moments, à juger du confort des chaussures, ce qui est déjà un bon point.

De la même façon, on ne peut pas juger de la qualité d'un amorti en observant uniquement l'épaisseur de la semelle d'une paire de baskets. L'amorti se mesure en laboratoire, à l'aide d'études et de protocoles, puisqu'il relève surtout des matériaux et des technologies utilisées par les fabricants.

 

Envoyer par mail

Auteur : -
Modifié

Commentaires

Publier un commentaire
Chaussures de running 2018

Dernières actualités

Société > Sujets d'actualité

Qui sont les millennials, cette nouvelle génération ?

Qui sont les millennials 1

  "Millennials" c'est le nouveau mot utilisé dans ...

Lire la suite
Société > Sujets d'actualité

Les cercles de jeux font leur retour à Paris

Les cercles de jeux font leur retour à Paris

  La transition s’effectue en douceur. Depuis la dissolution ...

Lire la suite

Vidéo du jour

Une falaise s'effondre sur une plage...

Articles les plus lus

Loisirs > Pratique

Trocathlon, le troc de Décathlon

Trocathlon

Chaque année, aux mois de mars et d’octobre, ...

Lire la suite
Loisirs > Pratique

Les sports qui font travailler les abdos

abdominaux

Pour retrouver un ventre plat ou soulager son ...

Lire la suite
Loisirs > Pratique

Se muscler … assis !

se muscler assis sur une chaise

De nos jours, beaucoup de personnes travaillent ...

Lire la suite
  • Running
  • Basket
  • Course à pied
  • Chaussure