Transition énergétique, la loi enfin dévoilée

La transition énergétique est sans doute l'un des chantiers les plus attendus du quinquennat de François Hollande et c'est Ségolène Royal qui a la lourde tâche de s'y atteler. Après plusieurs changements au ministère de l'Ecologie, c'est en effet l'ancienne candidate malheureuse de l'élection présidentielle de 2007 qui a été nommé au poste de Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie depuis la formation du nouveau gouvernement Valls le 2 avril dernier. Il n'aura donc fallu attendre que quelques mois seulement pour qu'enfin, ce très attendu projet de loi sorte de terre. La « loi de programmation de la transition énergétique vers la croissance verte » vise essentiellement à réduite la consommation énergétique de la France, et donc la facture qui s'alourdit chaque année pour les entreprises et les particuliers, mais également la dépendance de la France en terme d'approvisionnement en énergies fossiles, qui mettent à mal la balance commerciale du pays, mais aussi et surtout en terme de dépendance face au nucléaire.

 

Que propose cette loi de transition énergétique ?

La transition énergétique est un sujet sensible et coûteux mais il est indispensable pour que nos sociétés modernes puissent faire face aux problèmes environnementaux mais également à la raréfaction progressive des énergies fossiles et de la dépendance de notre pays face à celles-ci. La transition énergétique, c'est aussi impulser une direction au pays pour les décennies à venir et donc une certaine vision de l'avenir. L'Allemagne a depuis plusieurs années déjà entamé sa transition énergétique en investissant massivement chaque année afin de se débarrasser à terme de ses centrales nucléaires puis de ses très polluantes centrales au charbon.

La France, via ce projet de loi, entend donc elle aussi entamer cette réflexion et ce virage vers une façon de produire et de consommer l'énergie différemment. Le projet fixe donc des objectifs chiffrés. La consommation d'énergie devra par exemple être divisée par 2 d'ici à 2050, une baisse de 30% des énergies fossiles devra être constatée dès 2030, la part du nucléaire dans la production d'électricité devra quant à elle être réduite à 50% dès 2025 et les émissions de gaz à effet de serre devront être réduites de manières drastiques.

Des objectifs plus ou moins ambitieux donc qui devront s'articuler autour de nombreux axes. La fermeture inévitable de centrales nucléaires, l'augmentation de l'utilisation des énergies renouvelables (éolien, solaire...) ou des actions sur le transport routier. Pour arriver à mettre en œuvre ces changements, l'Etat devra inévitablement investir massivement et ce sont donc dès à présent 10 milliards d'euros qui seront engagés dans cette transition énergétique pour les trois prochaines années.

Quels changements pour les particuliers ?

Pour les particuliers, la transition énergétique peut paraître comme un sujet éloigné de leur quotidien, de leur réalité. Pourtant les choix d'aujourd'hui impacteront nécessairement notre quotidien de demain et l'énergie est au cœur de notre vie. Chauffage, transport, électricité, nous ne pourrions faire sans énergie. Néanmoins l'énergie à un coût et il est de plus en plus important à supporter pour les ménages. La loi propose donc deux actions importantes. En premier lieu, un chèque énergie viendra se substituer aux tarifs sociaux applicables pour les ménages les plus modestes, mais c'est surtout au niveau de l'ensemble des bâtiments que la tâche est énorme.

En effet, nos habitations respectent bien souvent les normes correspondantes à leur époque de construction. Ainsi et bien souvent, beaucoup de logement son mal isolés et les déperditions de chaleur, et donc les consommations excessives d'énergie, sont nombreuses. La loi propose donc également de combattre ce fléau en instaurant de nouvelles normes pour les nouvelles constructions mais aussi en favorisant la rénovation des logements anciens. En tant que propriétaire, vous pourrez donc désormais bénéficier de nouveaux allègements fiscaux (à hauteur de 30% des travaux dans une limite de 16000€) et de nouveaux prêts. En effet, vous devrez vous même avancer les sommes relatives au travaux via des prêts travaux chez Cofinoga par exemple ou directement avec vos fonds propres. Un investissement qui peut s'avérer coûteux mais très rentable sur le long terme en cumulant les avantages fiscaux et les économies d'énergie réalisées.

La loi relative à la transition énergétique à d'ores et déjà été accepté en Conseil des Ministres le mercredi 30 juillet 2014 et les débats au Parlement débuteront quant à eux début Octobre. Il est évident que le texte ne verra pas le jour dans sa configuration initiale et sera progressivement modifié. Néanmoins, le projet est désormais sur les rails et verra donc le jour avant 2017 comme promis par le Président de la République.

Envoyer par mail

Auteur : -

Commentaires

Publier un commentaire
Loi transition énergétique 2014

Dernières actualités

Société > Sujets d'actualité

Transition énergétique, la loi enfin dévoilée

Loi transition énergétique 2014

La transition énergétique est sans doute l'un des chantiers les ...

Lire la suite
Société > Sujets d'actualité

L'UMP au bord de l'implosion

UMP au bord de l'implosion 2014

Alors que le Président de la République traverse une crise de ...

Lire la suite

Vidéo du jour

Une falaise s'effondre sur une plage...

Articles les plus lus

Société > Sujets d'actualité

Organisation d’un concours mini miss « relooké » fortement désapprouvée par l’UFR

concours de beauté mini miss

L’hypersexualisation des petites filles n’a pas ...

Lire la suite
Société > Sujets d'actualité

A Fukushima, le gouvernement japonais assassine sa population…

Fukushima : la colère gronde et la vérité éclate

Une vidéo mise en ligne par la population de ...

Lire la suite
Société > Sujets d'actualité

Go fast : une technique de transport illégale !

Voiture go fast

Savez-vous c’est que le Go-fast ? C’est un ...

Lire la suite
  • transition énergétique
  • énergie
  • environnement