Disparition du vol MH 370, toujours aucune trace du Boeing

C'est un drame qui pourrait être tout droit sorti des films de science fiction, un avion a brutalement disparu des écrans radar et reste introuvable encore cinq jours après cet incident. Ce scénario qui semble improbable est tout simplement une première dans l'histoire de l'aéronautique d'autant qu'il ne s'agit pas d'un petit avion de tourisme qui se serait perdu au nord du cercle Polaire mais bel et bien d'un véritable avion de ligne, un Boeing 777 qui transportait 227 passagers et 12 membres d'équipage. Cet incident survenu au large des côtes Vietnamiennes, du moins comme le laissant présager les débuts de l'enquête, n'est de plus absolument pas situé dans un endroit isolé de la planète. De nombreux éléments viennent donc rendre la tâche encore plus compliquée pour les équipes de recherche et d'autant plus mystérieuse pour le grand public, tout en accroissant la douleur des familles des victimes, essentiellement chinoises, qui attendent des réponses 5 jours après l'accident.

 

Le vol MH 370 disparaît soudainement des écrans de surveillance

C'est donc samedi dernier à 0h41 heure locale que le Boeing 777 de la Malaysia Airlines quitte l'aéroport de Kuala Lumpur, capitale de la Malaisie, pour se diriger vers Pékin avec 239 personnes à bord. Heure d'arrivée prévue 6h30, toujours en heure locale. La première heure de vol semble s'être déroulée sans encombre et le vol MH 370 suit un plan de vol parfaitement conforme. Il quitte progressivement la Malaisie pour survoler le Golfe de Thaïlande en direction du Vietnam. Pourtant, à 1h22, alors que l'appareil est déjà au dessus de l'eau, il disparaît des radars civils. L'appareil est alors annoncé comme retardé puis définitivement annulé à l'aéroport de Pékin, entraînant la panique des familles qui comprennent qu'un drame vient de se produire.
Immédiatement, les autorités Vietnamiennes mettent tout en œuvre pour tenter de retrouver des débris de l'appareil qui aurait donc du s’abîmer dans le Golfe de Thaïlande. Des navires et des avions de reconnaissance sont alors déployés pour survoler une zone dont la superficie représente un quart de la superficie de la France. Des traces de pétrole sont repérées mais ne s'avèrent pas correspondre au Boeing disparu. Les recherches se poursuivent alors que les autorités Malaisiennes restent dans l'incompréhension la plus totale sur les raisons qui auraient entraîner la disparition de l'appareil, moderne et appartenant à une compagnie réputée sûre.

Les hypothèses sur la disparition du Boeing 777 se multiplient

Alors que les heures et les jours passent sans donner de résultats concluants et alors que la colère des familles des disparus grandit, rendant les autorités chinoises particulièrement impatiente d'avoir des explications, de nombreuses théories émergent. Si des traces de l'appareil avaient pu être trouvées, les experts auraient au moins pu trancher entre un amerrissage d'urgence ou une explosion en vol, mais sans celles-ci, le flou demeure entier.
C'est donc la piste terroriste qui est d'abord particulièrement privilégiée. En effet, deux passagers ont embarqué avec des passeports dérobés, et l'un d'eux est originaire d'Iran. Au total ce sont quatre passagers qui sont suspectés par les autorités Malaisiennes. Les pistes d'un détournement ou d'une explosion en vol sont donc clairement évoquées. Interpol, alors mobilisée sur l'affaire, émet très rapidement des doutes sur cette théorie en évoquant plutôt une fuite de ses hommes en quête d'une terre d'asile sur le territoire européen. C'est alors la piste autour de la fragilité psychologique de l'équipage qui est évoquée, en bref l'enquête piétine.
C'est donc l'anarchie la plus totale dans la conduite de l'enquête, le manque criant de coordination entre la compagnie aérienne, qui ne donne pas d'informations sur les données transmises par l'avion, les autorités malaisiennes, chinoises ou vietnamiennes.... Chacun cherche dans son coin et les jours s'écoulent. De récentes informations, de sources militaires, indiquent désormais que l'avion aurait pu faire demi-tour et s'abîmer dans le détroit de Malacca, augmentant par conséquence le périmètre de recherche et indiquant donc que les recherches ne s'effectuaient pas au bon endroit... De pire en pire.

Des moyens considérables déployés

Les recherches s'intensifient avec l'utilisation de satellites chinois. Près d'une dizaine d'entre eux, militaires, météorologiques ou scientifiques pour la plupart, ont leur yeux braqués sur le détroit de Malacca à la recherche de débris. Ils viennent renforcer un arsenal de recherche considérable composé de dizaines de navires, d'avions et d'hélicoptères en provenance d'une dizaine de pays. Les Etats-Unis ont même dépêcher sur place deux destroyers et les experts de chez Boeing sont également sur place. Tous les moyens sont mis en œuvre pour trouver rapidement les boites noires de l'appareil qui pourraient enfin expliquer les origines de ce drame. Celles-ci émettent en effet un signal pendant un mois maximum lorsqu'elles sont immergées, il y a donc urgence.

La douleur des familles est à la hauteur du mystère de la disparition de l'appareil de la Malaysia Airlines d'autant que des rumeurs ont évoqué le fait que des téléphones portables des disparus renvoyaient encore une tonalité... de quoi ajouter encore plus de sinisme à cette catastrophe sans précédent depuis l'accident de l'Airbus A300 d'American Airlines qui avait causé la mort de 265 personnes en 2001. La piste d'une défaillance technique semble être désormais l'une des causes privilégiées par les enquêteurs à moins que l'avion n'ait tout simplement été détruit en vol par le tir d'un missile face à la menace d'un avion détourné qui se serait dirigé vers une zone à forte population...

Envoyer par mail

Auteur : -

Commentaires

Publier un commentaire
Boeing 777 Malaysia Airlines 2014

Dernières actualités

Société > Sujets d'actualité

L'UMP au bord de l'implosion

UMP au bord de l'implosion 2014

Alors que le Président de la République traverse une crise de ...

Lire la suite
Société > Sujets d'actualité

Le FN remporte haut la main les élections européennes

Marine Le Pen européennes 2014

Secousse, séisme, crise voir big-bang, les qualificatifs ne ...

Lire la suite

Vidéo du jour

Il fait peur aux gens dans l'ascenseur...

Articles les plus lus

Société > Sujets d'actualité

Organisation d’un concours mini miss « relooké » fortement désapprouvée par l’UFR

concours de beauté mini miss

L’hypersexualisation des petites filles n’a pas ...

Lire la suite
Société > Sujets d'actualité

A Fukushima, le gouvernement japonais assassine sa population…

Fukushima : la colère gronde et la vérité éclate

Une vidéo mise en ligne par la population de ...

Lire la suite
Société > Sujets d'actualité

Go fast : une technique de transport illégale !

Voiture go fast

Savez-vous c’est que le Go-fast ? C’est un ...

Lire la suite

Suggestions d'articles

Séisme au Japon : images "avant" et "après"

Séisme et Tsunamie au Japon

Grâce aux images prises par les satellites de Google avant et après la catastrophe, on ...

Lire la suite
  • catastrophe
  • Boeing 777
  • crash aérien