La chrononutrition

Non, la chrononutrition n’est pas à voir comme un simple régime. C’est un mode alimentaire respectant le rythme biologique de l’organisme et plus précisément celui des sécrétions enzymatiques. Avec la chrononutrition on réorganise ses repas en mangeant de tout. Oui, de TOUT mais dans la bonne quantité et surtout, au bon moment.

La chrononutrition est la science qui étudie l’influence de notre horloge biologique sur le fonctionnement de notre métabolisme. L’un des principaux domaines d’études est l'influence de la nutrition sur notre morphologie et notre santé. La chrononutrition fixe le bon moment d’absorption d’un aliment, sans stockage ni prise de poids. C’est l’art d’adapter ce que l’on mange à son horloge biologique personnelle.

Le principe

La chrononutrition est née en 1986 des travaux d’un nutritionniste français, le Dr Alain Delabos. Dans la chrononutrition, tous les aliments sont autorisés car ils sont tous nécessaires au corps à condition de les manger au moment où ils sont parfaitement assimilés par l'organisme. C'est simple et souvent très efficace.
Cette méthode d'alimentation issue de plus de 20 années d'examens cliniques certifiés par l'IREN (Institut de Recherche Européen sur la Nutrition) vous apprend à réorganiser logiquement votre alimentation tout au long de la journée, en restant à l'écoute de votre horloge biologique et de vos envies.

Selon le Dr Delabos, la chrononutrition consiste à « manger de tous les aliments aux moments de la journée où ils sont le plus utiles, afin de satisfaire chaque jour les besoins en énergie de l’organisme, sans que les aliments et les graisses ne soient pour autant stockés dans certaines parties du corps, créant ainsi des rondeurs malvenues. »
Selon lui, les besoins naturels ancestraux de l’être humain sont inscrits dans l’organisme, qui sécrète en conséquence, de façon organisée et calculée, différentes substances (enzymes et hormones) destinées à assimiler chaque type d’aliments. Ainsi, consommer des fruits au petit-déjeuner par exemple serait contre-nature. A l’exception des yaourts et du lait (qui contiennent du lactose que l’organisme ne peut digérer), aucun aliment n’est interdit, et il n’y a pas besoin de compter les calories ni de traquer les graisses et sucres.

Les objectifs

La chrononutrition vise d’abord à éliminer les kilos superflus, dus au stockage inutile des nutriments non assimilés. En suivant à la lettre ce concept, on doit sans problème atteindre son poids de forme et le conserver. Au-delà d’une simple perte de poids, cette méthode a aussi pour objectif de rééquilibrer la silhouette.

Une journée type

Pour une journée type, les repas s’organisent ainsi : on mange gras le matin, solide le midi, sucré en fin de journée et léger le soir.

Le matin, l’organisme est le lieu de 3 sécrétions enzymatiques : l’insuline, destinée à accueillir dès le réveil l’apport glucidique nécessaire au travail des organes ; les lipases, destinées à métaboliser les graisses utilisées pour la fabrication des parois cellulaires ; et les protéases, destinées à métaboliser les protéines utilisées pour la fabrication des contenus cellulaires. C’est pourquoi il faut donc assimiler des lipides, glucides lents et protéines. On peut manger 100 g de fromage + 70 g de pain + 20 g de beurre + boisson chaude sans lait, ni sucre.

Le midi sont sécrétées des protéases et des amylases, destinées à mettre en place les protéines cellulaires et à stocker les réserves protéiniques. Il faut donc que le repas apporte des protéines et des glucides lents. On avale alors, par exemple, 250 g de poisson, et un petit bol de féculents avec un peu de beurre.

Au goûter apparaît un pic d’insuline dont l’objectif est d’utiliser des sucres destinés à compenser la fatigue liée au fonctionnement des organes. Le goûter doit défatiguer l'organisme et relaxer le cerveau. L'idéal pour le goûter est d'associer des gras végétaux, dont le plus classique est le chocolat noir, et des sucres semi-rapides que l'on trouvera dans les fruits. Les vitamines et les anti-oxydants seront également les bienvenues à ce moment de la journée. On déguste alors 30 g de chocolat noir ou  pommes cuites avec de la confiture ou du miel.

Le soir, à l’heure du dîner il n’y a presque plus de sécrétions digestives, ce qui ralentit l’assimilation des aliments. Donc au menu, 120 g de viande blanche avec des légumes verts, cuits ou crus, mais en petite quantité et en excluant les potages.

Le petit-déjeuner et le goûter sont donc très importants. Le premier doit être copieux et gras (fromage, pain, beurre, charcuteries…) et le deuxième apporter des sucres (fruits et dérivés, chocolat…) et du gras végétal (oléagineux, Avocat, olives…). Le déjeuner et le dîner se composent d’un plat unique.

Et le sucre alors ?

Le sucre ajouté, les viennoiseries, le vin et les desserts ne trouvent pas leur place dans ce programme, mais deux repas « jokers » sont autorisés chaque semaine. On peut donc s’accorer quelques petits écarts.

Résultat

On peut perdre jusqu'à 3 kilos la première semaine, puis 1 à 2 kg par quinzaine. Mais attention, c'est une manière de manger et pas un régime. Si vous recommencez à manger comme avant, vous risquez de regrossir. En plus, on ne se sent pas frustré (fromage, chocolat) et on n'a pas faim (féculents obligatoires le midi). Une fois que le poids est stabilisé, on peut rajouter un petit peu de fruits et de légumes. C’est une sorte de régime alimentaire prescrit à vie.

Le saviez-vous ?

Le Dr Alain Delabos a sorti un livre sur la chrononutrition qui s’est déjà vendu plus de 400 000 exemplaires.

Envoyer par mail

Auteur : M Le Coultre - Le 07 mai 2009

Commentaires

Publier un commentaire

moumou

peut on remplacer le fromage par un yaourt?

28 août 2009 à 16h19

Répondre
type d'aliment selon l'heure du repas

Avec la chrononutrition on réorganise ses repas en mangeant de tout.

Dernières actualités

Société > Sujets d'actualité

L'UMP au bord de l'implosion

UMP au bord de l'implosion 2014

Alors que le Président de la République traverse une crise de ...

Lire la suite
Société > Sujets d'actualité

Le FN remporte haut la main les élections européennes

Marine Le Pen européennes 2014

Secousse, séisme, crise voir big-bang, les qualificatifs ne ...

Lire la suite

Vidéo du jour

Une caméra cachée qui tourne mal...

Articles les plus lus

Santé > Régimes & Nutrition

Régime pomme : le régime super tendance

pomme minceur maigrir

Voilà le dernier-né des régimes super ...

Lire la suite
Santé > Régimes & Nutrition

Masse musculaire : comment la calculer ?

calcul masse musculaire

La masse musculaire est ce qu'il reste lorsque ...

Lire la suite
Santé > Régimes & Nutrition

Le régime Mayo : facile à appliquer et économique

Régime Mayo

Le régime Mayo provient des Etats-Unis. Il a été ...

Lire la suite

Suggestions d'articles

Le régime IG

index glycémique régime

Le régime IG (index glycémique) fait partie de ces nouveaux régimes, qui permettent de ...

Lire la suite

Le régime Montignac : le qualitatif avant le quantitatif

perdre du poids régime Montignac maigrir

Le régime Montignac est basé sur la dissociation des glucides et des lipides. Les ...

Lire la suite

Le régime crudivorisme : banni le cuit

régime crudivorisme maigrir mincir

Le régime crudivorisme se base sur des aliments crus. Il n'autorise que la consommation ...

Lire la suite

Les sucres light : édulcorants à tout faire !

sucre regime

Connus depuis plus d’un siècle pour certains, les édulcorants aussi appelés « faux ...

Lire la suite

Des recettes légères pour garder le tonus !

petit déjeuner riche en vitamines

Comment garder la ligne, sans faire de régime draconien et sans être fatiguée, tout en ...

Lire la suite
  • métabolisme
  • perte de poids
  • sucre
  • assimiler
  • soir
  • repas
  • dîner
  • régime
  • plat
  • petit-déjeuner
  • rythme biologique
  • horloge biologique
  • matin
  • Alain Delabos
  • chrononutrition
  • midi