Le syndrome de Raynaud, des fourmillements gênants

Le syndrome de Raynaud est un trouble de la circulation sanguine dans les extrémités (doigts, nez, lobe d'oreille) dû au stress, au froid mais aussi aux vibrations dans le milieu professionnel.

Le syndrome de Raynaud est une maladie gênante mais rarement invalidante. C'est un trouble chronique de la circulation du sang dans les extrémités : les doigts et orteils généralement et dans certains cas le nez et les lobes d'oreilles. Cette maladie a été décrite en 1862 par Maurice Raynaud, un médecin français, d'ou son nom. Le plus souvent, le syndrome de Raynaud se déclenche à la suite de l'exposition au froid ou au stress. Dans le milieu professionnel, elle trouve sa source dans l'utilisation de machines émettant d'importantes vibrations (marteau piqueur, scie à chaîne, machine industrielle par exemple). Selon des études récentes, le tabac augmenterait de façon très significative l'occurrence de la maladie.

Les symptômes du syndrome de Raynaud

Physiquement, le syndrome de Raynaud s'apparente au réflexe naturel en cas d'exposition au froid de resserrement des petits vaisseaux sanguins sous la peau. Les extrémités ne sont ainsi plus irriguées ce qui provoque le changement de couleur de la région atteinte (les extrémités deviennent blanches voire bleues), des fourmillements et des pulsations, un engourdissement de la zone atteinte avec ou sans perte de sensibilité. Les symptômes apparaissent généralement lorsque les extrémités sont exposées au froid ou à des vibrations répétées. Ils durent de quelques minutes à plusieurs heures selon les cas.

Lorsque le phénomène de Raynaud se manifeste sans raison précise, on parle d'un « phénomène de Raynaud primaire ». Lorsque la maladie est dûe aux conséquences d'une blessure, on parle d'un « phénomène de Raynaud secondaire ». Lorsque l'exposition au froid ou aux vibrations est répétée, la maladie peut prendre des proportions gênantes au fil des années. La fréquence entre les crises a ainsi tendance à se raccourcir et les crises durent de plus en plus longtemps. Une prise en charge médicale est alors nécessaire voire une adaptation ou un changement de milieu professionnel lorsque cela est possible.

Les traitements du syndrome de Raynaud

Dans la majorité des cas, le fait de regagner la chaleur à l'intérieur ou de stopper les vibrations suffisent à mettre fin aux symptômes. La médication est alors facultative. Pour les cas les plus sévères les médicaments prescrits peuvent être :

  • Des inhibiteurs calciques (pinavérium, nifédipine, buflomédil, nimodipine, etc.) qui agissent en permettant le relâchement des muscles pour une dilatation des vaisseaux sanguins.
  • Des alpha-bloquants qui contrecarrent l’action de l'hormone responsable du resserrement des vaisseaux (norépinéphrine).
  • Les vasodilatateurs qui augmentent l'ouverture des vaisseaux sanguins.

Différents traitements en phytothérapies sont également utilisés selon les cas comme le Gincko (reconnu par l'Organisation Mondiale de la Santé en 1999) pour ses vertus vasodilatatrices, l'huile d'onagre dès les premiers symptômes de la maladie, l'huile de poisson riche en Oméga 3. L'acuponcture a également prouvé une certaine efficacité.

Le saviez-vous ?

Les femmes sont les principales victimes du syndrome de Raynaud. Elles sont en effet beaucoup plus touchées que les hommes puisqu'elles représentent 75% des cas de forme primaire entre 15 ans à 40 ans.

Envoyer par mail

Auteur : Dominique A.C. - Le 18 décembre 2007

Commentaires

Publier un commentaire

alc

le Raynaud secondaire n'est pas du à une blessure mais à une maladie sous jacente (connectivite...)

Les phénomènes de Raynaud sont parfois très sévères (lésions de nécrose digitale)

17 février 2010 à 14h18

Répondre

Dernières actualités

Société > Sujets d'actualité

Transition énergétique, la loi enfin dévoilée

Loi transition énergétique 2014

La transition énergétique est sans doute l'un des chantiers les ...

Lire la suite
Société > Sujets d'actualité

L'UMP au bord de l'implosion

UMP au bord de l'implosion 2014

Alors que le Président de la République traverse une crise de ...

Lire la suite

Vidéo du jour

Un chiot libéré des égoûts...

Articles les plus lus

Santé > Maladies

Le staphylocoque, une bactérie infectieuse

staphylocoque doré

Le staphylocoque est une bactérie qui a la ...

Lire la suite
Santé > Maladies

La trachéite : comment la soigner

trachéite

Eh oui, l’hiver, c’est la saison de noël, de la ...

Lire la suite
Santé > Maladies

La bronchite asthmatiforme, une réaction faussement asthmatique

bronchite asthmatiforme

La bronchite asthmatiforme aussi appelée ...

Lire la suite

Suggestions d'articles

La dépression : une maladie complexe

dépression deprime psy

La dépression est l'un des troubles psychologiques les plus fréquents. Elle a de ...

Lire la suite

Rupture d'anévrisme, l'hémorragie dans le cerveau ou l'abdomen

La rupture d'anévrisme est un mal soudain consécutif de l'éclatement d'une petite poche ...

Lire la suite

La tuberculose, les poumons en danger

La tuberculose est une maladie infectieuse grave en passe d'être éradiquée dans les ...

Lire la suite

L'angine, un mal de gorge bactérien ou viral

L'angine est une maladie extrêmement douloureuse. Sa particularité est qu'elle peut ...

Lire la suite

La maladie de Parkinson, la dégénérescence des neurones

La maladie de Parkinson est un mal d'origine mystérieuse qui se traduit en phase ...

Lire la suite
  • traitements
  • traitement
  • symptôme
  • phytothérapie
  • primaire
  • oreilles
  • doigts
  • secondaire
  • inhibiteurs calciques
  • stress
  • vasodilatateurs
  • vibrations
  • oméga 3
  • raynaud
  • circulation sanguine
  • orteils
  • alpha-bloquants
  • symptômes
  • froid
  • maladie
  • nez
  • reynaud
  • syndrome de Raynaud
  • syndrome
  • Maurice Raynaud