La leptospirose

Au même titre que la tuberculose et la rage, la leptospirose est une maladie infectieuse qui se transmet naturellement des animaux vertébrés à l’homme, et vice-versa.

La leptospirose est due à une bactérie, le leptospira Interrogans. Il faut savoir qu’une telle bactérie arrive à vivre et à se multiplier aisément dans le milieu extérieur tel qu’en eau douce ou en sols boueux, ce qui n’a comme conséquence que de favoriser la contamination. Les principaux animaux qui transmettent cette maladie sont les rats, la bactérie causant la maladie se situant dans ses urines. Quant aux bovins et ovins,on peut dire que ce sont des porteurs sains. La leptospirose est surtout fréquente dans les pays tropicaux, sans pour étant être inexistante dans les autres parties du globe. A titre d’exemple, elle touche près de 300 personnes par an en France.

Mode de contamination et transmission de la leptospirose

La leptospirose est une maladie qui peut s’attraper facilement. En effet, bien qu’elle se fasse par morsure, la contamination se fait la plupart du temps par voie percutanée, par simple contact hydrique. Par ailleurs, le contact avec l’urine ou les tissus d’un animal contaminé peut constituer des modes de contamination. La contamination peut provenir du sol, de la végétation avoisinante ou d'une source d’eau contaminée. La leptospirose préfère certaines parties du corps humain pour faire son entrée dans l’organisme, dont la peau abrasée, particulièrement de la plante des pieds, les membranes muqueuses les plus exposées telles que la conjonctive, et les muqueuses nasales et buccales.

La leptospirose est une maladie grave et sévère. Elle peut même être mortelle et ne choisit pas ses victimes ni ses moments. Tout le monde peut être atteint de la leptospirose, qu’on soit un homme ou une femme, et ce à n’importe quel âge et à n’importe quelle saison. Il faut tout de même remarquer que cette maladie enregistre une recrudescence en été et en automne. Par ailleurs, certaines catégories de personnes sont plus vulnérables et présentent plus de risques d’attraper la maladie, à l’instar des agriculteurs, les éleveurs, les égoutiers, les éboueurs. De même certaines activités peuvent nous exposer que d’autres à la leptospirose, dont entre autres le canoë, la pêche ou la chasse.

Les symptômes de la leptospirose

La leptospirose est une maladie caractérisée par une forte fièvre accompagnée d'une hépatite et d'une série d'hémorragies. Dans le cas de leptospirose, l’atteinte rénale est une caractéristique prédominante, et cela peut même conduire à l’insuffisance rénale, voire à la mort.

L’incubation dure en général de 4 à 14 jours, et la maladie se présente sous différentes formes : le syndrome grippal, l’atteinte multi-viscérale accompagnée d’hémorragie. La maladie peut être diagnostiquée par culture. Mais il est encore mieux de faire un diagnostic par amplification génique lors de la première semaine de maladie suivant l’apparition de la fièvre, ou par sérologie à partir de la deuxième semaine de maladie. En effet, la sérologie n’a aucune indication en l’absence de signe clinique, ce qui est encore plus valable pendant la phase d’incubation. En cas de leptospirose modérée, le malade a une température élevée accompagnée de frissons, se plaint de maux de tête et de douleurs musculaires et articulaires diffuses. Quand elle s’aggrave, la maladie atteint les viscères tels que les reins, le foie et les poumons, évolue en syndrome méningé et même en syndrome hémorragique.

La leptospirose peut se aussi se présenter sous des formes plus graves, telles que l’ictéro-hémorragique ou maladie de Weil. Dans ce cas, plusieurs organes sont touchés. On peut entre autres observer une insuffisance rénale aigue, une atteinte neurologique se manifestant par des convulsions ou même le coma, des hémorragies pulmonaire et/ou digestive plus ou moins sévères. En cas de leptospirose grave, la convalescence est longue, mais le malade ne garde aucune séquelle de la maladie. Mais cette maladie peut être mortelle (5% des cas), sinon des complications oculaires telles que l’uvéite ou la kératite peuvent survenir plus tard.

Traitement et prévention de la leptospirose

Une personne atteinte de leptospirose, surtout dans sa forme grave, doit être soignée en milieu hospitalier. Dans ce cas, la réanimation médicale et l’administration d’Antibiotiques, notamment de pénicilline et d’Amoxicilline sont les traitements préconisés. L’action des antibiotiques est de diminuer le risque de complication, de raccourcir l’évolution, d’atténuer la symptomologie, et enfin de diminuer la durée du portage rénal.

Pour éradiquer la leptospirose, les communautés devraient engager des actions collectives telles que la dératisation, le contrôle des effluents des élevages industriels et le drainage des zones inondées. Mais pratiquement, ces différentes actions et mesures sont difficiles à réaliser. Un vaccin humain est disponible, mais il est exclusivement réservé aux personnes qui sont les plus exposées à cette maladie. Par contre, le vaccin bivalent pour les chiens est largement utilisé en France.

Le saviez-vous ?

Comme la leptospirose est une zoonose, elle peut donc également se transmettre de l’homme aux animaux vertébrés. Ainsi, une personne atteinte de cette maladie peut la transmettre à un animal par les modes de contamination et de transmission dont nous avons parlé plus haut.

Envoyer par mail

Auteur : géraldine - Le 14 mai 2008

Commentaires

Publier un commentaire

pat

Bonjour,
j'ai été en contact direct avec de jeunes ragondins le week end dernier, je suis un traitemet prophylaxisque depuis hier , de dla doxycycline 100 mg, et je voudrais savoir si cela m'assure une protection si je suis infectée et si elle est partielle ou totale.

merci de vos réposes

28 août 2008 à 13h00

Répondre

Pearl

Je viens de laisser un message


Je voudrais savoir aussi si on connait rapidement après une prise de sang si on est atteint ou pas.

Merci

Je joins mon mel: pearl_reunion@hotmail.com

06 juin 2008 à 15h39

Répondre

Pearl

Bonjour
Je voudrais savoir si une personne atteinte de leptospirose gonfle, jaunit dans tous les cas bref change de couleur ou alors est ce qu'il ya des cas ou le malade reste pareil surtout lorqu'il y a décés par la suite. Merci de mé répondre
C'est très important pour moi

06 juin 2008 à 15h38

Répondre

Dernières actualités

Société > Sujets d'actualité

L'UMP au bord de l'implosion

UMP au bord de l'implosion 2014

Alors que le Président de la République traverse une crise de ...

Lire la suite
Société > Sujets d'actualité

Le FN remporte haut la main les élections européennes

Marine Le Pen européennes 2014

Secousse, séisme, crise voir big-bang, les qualificatifs ne ...

Lire la suite

Vidéo du jour

Quand une femme fait de la moto en jupe...

Articles les plus lus

Santé > Maladies

Le staphylocoque, une bactérie infectieuse

staphylocoque doré

Le staphylocoque est une bactérie qui a la ...

Lire la suite
Santé > Maladies

La trachéite : comment la soigner

trachéite

Eh oui, l’hiver, c’est la saison de noël, de la ...

Lire la suite
Santé > Maladies

La bronchite asthmatiforme, une réaction faussement asthmatique

bronchite asthmatiforme

La bronchite asthmatiforme aussi appelée ...

Lire la suite

Suggestions d'articles

La pasteurellose

Pour les amoureux des animaux de compagnie, la présence de ces derniers n’est pas sans ...

Lire la suite

La tularémie

Francisella tularensis, c'est le nom du microbe responsable d'une maladie qui s'appelle ...

Lire la suite

La maladie du charbon

Causée par une bactérie particulièrement virulente, le charbon fut découvert pour la ...

Lire la suite

Adénome de la prostate

Tumeur bénigne développé par la prostate chez l’homme de plus de 50 ans, connue aussi ...

Lire la suite

La brucellose ou fièvre de Malte

La brucellose ou fièvre de Malte est une maladie infectieuse intracellulaire ...

Lire la suite
  • traitement
  • incubation
  • homme
  • animaux
  • voie percutanée
  • zoonose
  • contamination
  • maladie infectieuse
  • symptôme
  • hépatite
  • médecin
  • diagnostic
  • morsure
  • leptospirose
  • ictéro-hémorragique
  • transmission
  • maladie de Weil
  • urine
  • forte fièvre
  • vaccin
  • bactérie
  • hémorragie
  • leptospira Interrogans
  • maladie grave
  • prévention