Température de couleur et IRC d'une ampoule

Avec la multiplication des modèles d’ampoules, les caractéristiques techniques sont devenues incompréhensibles. Pour faire son choix, on pourrait avoir tendance à se focaliser sur la quantité de lumière désirée. Grosse erreur ! Car la qualité d’un éclairage dépend tout autant de la qualité de la lumière émise. Et cette qualité est conditionnée par deux facteurs, souvent mal compris : la température de couleur et l’indice de rendu des couleurs.

La température de couleur de la lumière

La température de la lumière, aussi appelée teinte, caractérise la répartition du rayonnement lumineux sur les différentes ondes du spectre. Pour produire une lumière blanche, une ampoule peut émettre sur des ondes de longueurs différentes. Or, chaque longueur d'onde possède une couleur, qui va du rouge pour les ondes très longues au bleu pour les ondes les plus courtes. Au final, le rendu de la lumière sera toujours blanc, mais avec une teinte différente, qui va du blanc chaud (teinté de jaune/orange) au blanc très froid (teinté de bleu).
Pour faire simple, disons que la température de la lumière nous indique la gamme de couleurs produite par une lampe. Cette température est exprimée en degrés Kelvin (K). Plus le chiffre est bas, plus les objets nous sembleront jaunâtres, comme éclairés par un soleil couchant (2.300°K à 3.200°K). Plus le chiffre est haut, plus les teintes seront froides, avec une dominante de bleu (au-delà de 6.500°K). Autour de 5.500°K, les couleurs semblent parfaitement naturelles.

Les différentes températures de couleur disponibles

Avec l’arrivée des ampoules à économie d’énergie, on peut désormais choisir sa température de couleur. Un élément intéressant pour créer une ambiance et qui ne doit pas être laissé au hasard. Mettre une ampoule de température froide dans la salle de bains aurait un effet… hôpital ! Traditionnellement, nos bonnes vieilles ampoules à filament nous éclairaient dans le blanc chaud (2.300 à 3.200°K). C’est encore le cas des lampes halogènes. Mais avec les ampoules fluocompactes et les LED, la gamme s’est élargie.

Aujourd’hui, on peut donc choisir entre blanc chaud (2.300 à 3.200°K), blanc chaud léger (3.500 à 4.500°K), blanc « lumière du jour » (5.000 à 6.500°K), blanc froid (6.500 à 8.000°K) et blanc très froid (8.000 à 20.000°K). Le blanc chaud est à réserver aux puristes des lampes à incandescence (filament ou halogène), qui ont du mal à passer à un autre type de lumière. Le blanc chaud léger propose un bon compromis, encore chaleureux sans être jaunâtre. Le blanc « lumière du jour » représente la solution idéale dans les pièces à vivre et pour les éclairages fonctionnels. Il se situe autour de 5.500°K, et porte parfois le nom de « plein spectre ». Enfin, le blanc froid est à réserver aux débarras, cellier, garage, locaux techniques… ou à des éclairages décoratifs (pour son petit côté « high-tech »). Les températures froides sont en effet très désagréables dans les pièces à vivre. D’ailleurs, le blanc très froid doit être limité aux usages extérieurs, voire aux aquariums.

L’indice de rendu des couleurs

Après la température de couleur, l’indice de rendu des couleurs est le deuxième élément à prendre en compte pour comprendre la qualité de la lumière. Cet indice de rendu des couleurs, que l’on note IRC, varie de 0 à 100. Il sert à exprimer la capacité d’un luminaire à restituer correctement les couleurs des objets, sans les altérer. Plus l’IRC est grand, plus les couleurs seront bien restituées. La lumière du jour possède un IRC de 100, puisqu’elle ne modifie en rien les couleurs. Un IRC trop faible prouve qu’une lampe va déformer la perception des couleurs. Par exemple, les éclairages des tunnels ou de certains parkings souterrains sont équipés de lampes à faible IRC : on y distingue mal les différentes couleurs. A noter : cet indice n’est pas en rapport avec la quantité de lumière. Vous pouvez doubler les sources d’éclairage, le rendu des couleurs restera le même.

Pour les pièces à vivre et les bureaux, on conseille très vivement de ne pas utiliser de lampes avec un IRC inférieur à 80. On peut éventuellement utiliser des ampoules d’IRC 70 à 79 dans les couloirs, voire dans le garage ou les caves. A l’inverse, les IRC au-delà de 90 donnent une restitution des couleurs de très grande qualité. Ils pourront être préconisés pour des travaux de grande précision ou des fonctions particulières (éclairage d’un tableau, par exemple).

Le code de température de couleur et d’IRC

Aujourd’hui, de nombreux fabricants regroupent les informations concernant la température de couleur et l’indice de rendu des couleurs sous un code à trois chiffres. Le premier chiffre se réfère à l’indice de rendu des couleurs, les deux autres indiquent la température de couleur. Ce code se situe le plus souvent après la puissance de l’ampoule. Par exemple, la désignation 14W/827 désigne une ampoule de 14 Watt, avec un code IRC-température de couleur 8-27. Le chiffre 8 veut dire que cette ampoule a un IRC compris entre 80 et 90. Le chiffre 27 signifie que cette ampoule a une température de couleur de 2.700°K.

Voilà, vous savez enfin comment choisir la qualité de la lumière. Vous pouvez désormais décortiquer les étiquettes de vos spots à encastrer. Il ne vous reste plus qu’à choisir la quantité de la lumière dont vous avez besoin. Mais là, c’est encore une autre paire de manche !

Le saviez-vous ?

Pour certains chercheurs, l’IRC n’est pas satisfaisant pour qualifier le rendu des couleurs avec une ampoule LED. En effet, les diodes électroluminescentes ont des répartitions spectrales différentes des autres sources lumineuses. Des études sont donc en cours pour mettre au point un nouvel outil, mieux adapté à la technologie spécifique des LED. Mais pour l’instant, le seul élément de comparaison du rendu des couleurs de chaque ampoule reste l’IRC.

Envoyer par mail

Auteur : - Le 17 novembre 2010

Commentaires

Publier un commentaire

Gilles94

Excellentes explications pour le choix d'une ampoule.

22 septembre 2012 à 15h20

Répondre

vince 54

merci les gens c'est terrilbe !!!

12 mars 2012 à 12h20

Répondre

Vince

Je ne peux pas dire mieux que Sam... merci

26 juillet 2011 à 20h14

Répondre

Sam

merci. Clair net, précis.

01 décembre 2010 à 13h32

Répondre

Dernières actualités

Société > Sujets d'actualité

Transition énergétique, la loi enfin dévoilée

Loi transition énergétique 2014

La transition énergétique est sans doute l'un des chantiers les ...

Lire la suite
Société > Sujets d'actualité

L'UMP au bord de l'implosion

UMP au bord de l'implosion 2014

Alors que le Président de la République traverse une crise de ...

Lire la suite

Vidéo du jour

Une falaise s'effondre sur une plage...

Articles les plus lus

Maison > Pratique

Comment détruire un nid de guêpe ?

Comment détruire un nid de guêpe ?

Les guêpes remplissent un rôle très important ...

Lire la suite
Maison > Pratique

Les solutions pour traiter l’humidité

humidité dans les murs

C’est un problème que nous rencontrons souvent, ...

Lire la suite
Maison > Pratique

Eclairage d'intérieur : les règles à connaître

Conseils d'éclairage pour votre maison ou appartement

Avant de vous lancer dans l’installation de vos ...

Lire la suite

Suggestions d'articles

Le recyclage des ampoules basse consommation

recyclage des ampoules 2014

Elles sont partout, chez vous, ou sur votre lieu de travail et elles illuminent notre ...

Lire la suite
  • indice de rendu des couleurs
  • lumière du jour
  • Kelvin
  • lumière blanche
  • ampoules
  • IRC
  • code
  • lumière jaune
  • blanc chaud