Planter les petits fruits rouges

Presque tous les jardins ont en leur sein des fraisiers et des petits fruits. Facile à réussir, ils offrent d’abondantes récoltes à déguster frais mais aussi sous forme de confitures ou de gelées durant tout l’hiver à venir. Souvent cultivés au potager, ils peuvent également se palisser tels les framboisiers et les muriers, les actinidias (kiwi) par contre peuvent partir à l’assaut d’une tonnelle ou d’une façade de maison. Choisissez-les selon vos goûts, votre sol, vos climats et les emplacements disponibles. Nous allons détaillés ci-dessous cinq fruits faciles à vivre.

fraises

Les fraisiers se classent en deux groupes : Les variétés non remontantes qui fructifient entre la mi-mai et la mi- juillet, la production est importante mais ne dure que peu de temps. Les variétés remontantes quant à elles produisent des fruits entre juin et les gelées, généralement avec une période de repos en juillet et août. Quelque soit les variétés, les fraisiers apprécient un sol riche profond qui reste frais en été. Si la terre est trop calcaire, le feuillage souffre de chlorose, ce qui se manifeste par un limbe qui jaunit alors que les nervures restent vertes. Une exposition ensoleillée est nécessaire. Prenez garde aux gelées printanières tardives qui risquent d’endommager les fleurs. Au printemps installez les fraisiers vendus en godets. Bêchez, désherbez et enfouissez en surface du compost. Ouvrez des trous tous les 30 cm et espacez les rangs de 50cm. Installez-y les mottes, rebouchez et tassez avec les mains puis arrosez. En principe les fraisiers s’installent pour 3 ans, ensuite renouvelez les pieds. Chaque printemps avant la floraison, apportez un engrais spécial fraisier et paillez le sol. Arrosez en été par temps sec sans mouiller le feuillage. Epandez des granulés de ferramol contre les limaces et les escargots. En avril-mai si vous voulez hâter la floraison puis la maturation des fruits, installez des arceaux et couvrez d’un voile d’hivernage. Quand les fruits sont mûrs, installez des filets pour les protéger des oiseaux.

Quelques variétés :

Anabelle : variété récente qui résiste bien aux maladies. Fruits moyens de forme conique à la saveur fruitée et bien sucrée. Récolte de juin jusqu’aux gelées.
Maestro : associant productivité (jusqu’à 1kg par pied) et saveur, cette variété à la chair ferme est à la fois juteuse et bien sucrée. Récolte de la mi-juin jusqu’aux gelées.

Framboises rouges ou dorées

Les framboisiers se divisent en deux groupes tout comme les fraisiers : Les variétés remontantes et non remontantes. De manière générale, le framboisier apprécie un sol légèrement acide, léger et surtout bien drainé car il redoute l’humidité. Installez-le au soleil non brûlant ou légèrement à l’ombre mais il produira plus de fruits s’il est exposé au soleil et les fruits seront plus sucrés. Le framboisier ne craint pas le froid, en revanche, il redoute les fortes chaleurs et la sécheresse. Protégez le pied des arbustes en paillant. Prévoyez un support avant la plantation, le plus simple est de tendre deux fils de fer à 0,80 et 1m50 du sol entre deux piquets. En mars-avril, achetez les framboisiers en conteneurs. Creusez des trous plus grands que le volume des mottes, tous les mètres environ. Respectez bien ces distances car le framboisier est vigoureux. Enrichissez la terre avec du compost. Dépotez et placez la motte en enterrant la base des tiges, comblez les vides, tassez et apportez 10L d’eau par pied. Au printemps et au début d’automne apportez une couche de compost en surface. Chaque année attachez 8 à 10 jeunes tiges au support pour renouveler celles qui ont fructifiées et arrachez les autres. Pour protéger vos récoltes des oiseaux vous pouvez étendre des filets sur vos framboisiers.

Quelques variétés :

Autumn Bliss : cette variété est rustique et vigoureuse, elle peut être productive et très aromatique si les fruits reçoivent assez de soleil. Sa floraison tardive l’épargne des attaques de vers. Récolte d’août à octobre.
Willamette : la plante est vigoureuse, drageonne facilement et s’adapte à diverses conditions de culture. Ses gros fruits arrondis rouge foncé ont une saveur prononcée. Récolte de la mi-juin à la mi-juillet. Fall Gold : variété dorée à saveur douce délicieusement sucrée et parfumée. Les fruits se dégustent frais, en confitures, en gelée ou en glace. Récolte à la mi-juillet puis de septembre aux gelées.

groseilles

Les groseilles se divisent en deux espèces selon leurs fruits. A grappes, petits fruits, rouges ou dorés groupés par 10 à 20 baies avec une acidité plus ou moins prononcée. A maquereaux : fruits plus gros, solitaires ou par 2 ou3. La chair est juteuse et acidulée. Les rameaux peuvent être épineux ou pas. Tous les groseilliers se plaisent en de nombreux sols à condition qu’ils ne soient ni top calcaires ni trop acides, ni trop gorgés d’eau en hiver. Au printemps faire des trous espacés de 1 m en tous sens. Mélangez du compost, de la corne ou de la poudre d’os, dépotez et posez la motte au centre, tassez et arrosez en douceur. Début mars, hors gel, taillez les anciennes tiges, coupez à la base quelques grosses branches de centre âgées de 4 à 5 ans. La production s’avère plus importante sur les tiges de 2 à 3 ans. Arrosez en été, surtout la première année après la plantation pour garder la fraîcheur et paillez le sol.

Quelques variétés :

Rovada : les longues grappes portent de nombreux fruits rouges. La variété vigoureuse et résistante à l’oïdium nous donne des groseilles que vous pourrez transformer en gelée ou en jus. Récolte de la mi-juillet à début août.
Captivator : cette groseille à maquereaux vient sur des rameaux au bois souple. Les fruits sont fermes à la chair juteuse, douce et sucrée. A déguster frais, en jus, en confiture ou avec des poissons ou du gibier. Récolte en juillet et en août.

cassis

Proche des groseilliers à grappes, les cassissiers s’en différencient par leurs grappes plus courtes qui portent des fruits noirs. Ces arbustes ne sont pas tous autofertiles, il est donc nécessaire parfois d’associer deux variétés qui fleurissent en même temps pour obtenir des fruits. Plantez-les dans un sol frais mais bien drainé, dans des emplacements aérés mais sans forts courants d’air. En mars-avril, ouvrez des trous tous les mètres en quinconce si vous prévoyez deux rangs. Avant de dépotez, plongez les pots dans une bassine d’eau pour humidifier les mottes. Apportez du compost et de la corne ou de la poudre d’os à la terre extraite. Mettre la motte et refermez les trous, tassez et arrosez copieusement. En février-mars, hors gel, taillez les branches âgées de 4 à 5 ans, elles se trouvent au centre du buisson, conservez autant de jeunes rejets à la périphérie. Arrosez s’il fait sec et paillez le sol en mai. Les cassissiers sont peu malades mais ils subissent parfois des attaques de pucerons qui recroquevillent les feuilles. Plantez des capucines à proximité pour servir de pièges à pucerons.

Quelques variétés :

Andega : c’est une variété obtenue par l’INRA, ses baies sont assez grosses, fermes, acides et très parfumées. L’arbuste est vigoureux, productif, autofertile et résiste à l’oïdium. Récolte à la mi-juillet. Noir de
Bourgogne : variété ancienne avec laquelle vous réaliserez de délicieuses liqueurs ou sirops car les fruits sont fermes, acidulés et très aromatiques. Récolte  en juillet.

mûres

Les ronces cultivées sont des plantes aux tiges dressées ou sarmenteuses non épineuses et moins envahissantes que celles rencontrées dans la nature. Elles s’accommodent d’un sol ordinaire. Plantez-les dans un endroit abrité des vents, au soleil non brûlant où à l’ombre légère, devant un solide support car les tiges dressées se palissent en éventail. En mars-avril, faites un large trou devant un support installé préalablement. Enrichir la terre extraite avec du compost bien mûr. Déposez la motte et tassez bien. Attachez les tiges aux fils de fer. Arrosez si l’été est sec et paillez le sol. Tous les ans en automne, étalez une couche de compost en surface. Les fruits se forment sur les rameaux secondaires des tiges ayant poussé l’année précédente. Coupez-les à leur base après la récolte car ils ne fructifieront plus. Ils sont remplacés par des rejets qui sortent de terre.

Quelques variétés :

Darrow : cette variété est dotée de fortes tiges érigées, elles se couvrent de nombreux fruits précoces, allongés, d’un beau noir brillant. Cueillis à pleine maturité ils sont bien sucrés. Attention cependant ! Les rameaux sont épineux comme ceux des ronces sauvages. Récolte en juillet.
Thornfree : les longues tiges sarmenteuses sans épines peuvent couvrir une pergola ou un grand palissage. Les feuilles vert foncé tombent tardivement. Les gros fruits ronds noirs sont sucrés et bien parfumés et la récolte est abondante. Récolte en septembre.

Kiwis

Les actinidias possèdent des lianes vigoureuses qui nous donnent des kiwis. Ce sont des plantes parfaitement rustiques mais les jeunes pousses craignent le gel à -4°C. Cultivez-les en régions clémentes à l’abri des vents froids. Les actinidias préfèrent les sols légers et profonds, bien drainés en hiver et frais en été, de plus ils redoutent le calcaire. Quelques variétés sont autofertiles : si ce n’est pas le cas, prévoyez un pied mâle pour 5 à 8 pieds femelles. Installez de gros fils de fer tendus entre de solides piquets, sinon une tonnelle ou la façade d’une maison peuvent être le support d’un actinidia. Ouvrez des trous espacés de 3 ou 4 mètres. Ameublissez bien la terre et enrichissez-la avec du compost, de la corne ou de la poudre d’os. Hydratez la motte et dépotez-la. Inclinez-la dans le trou vers le support, bouchez, tassez et arrosez copieusement. Chaque printemps, incorporez superficiellement un engrais pour petits fruits et du compost à l’automne. Arrosez régulièrement en été, couvrez le sol d’un paillage. En hiver quand il ne gèle pas, taillez les rameaux qui ont fructifié, deux yeux après les derniers pédoncules que vous aurez laissés comme repère après la récolte. Supprimez à leur base les gourmands et palissez les rameaux.

Quelques variétés :

Hayward : les fruits sont gros et pèsent jusqu’à 100 grammes voire 120. Leur chair verte est délicieusement acidulée et se conservent longtemps. Ce pied femelle demande à être associé à un pied mâle « Atlas Matua » ou « Tomuri ». Récolte avant les gelées à la fin d’octobre ou au début du mois de novembre.
Solo : les fruits exquis sont plus petits (50 gr) à chair verte. Un seul pied suffit pour avoir des fruits car il porte des fleurs mâles et femelles. La croissance est rapide et la production importante. Récolte en octobre-novembre avant les gelées.

Grappillez dans le jardin tous ces petits fruits pour profiter de leurs saveurs au goût incomparable. Vous n’en finirez pas de déguster de délicieux desserts, des confitures maison inégalables et rappelez-vous le prix d’une barquette de framboises sur le marché ! Ne pas en planter dans son jardin, c’est se priver d’une source d’économie et de véritables moments de bonheur.

Envoyer par mail

Auteur : Mado - Le 06 avril 2010

Commentaires

Publier un commentaire
planter des fraises

Fraisiers, framboisiers, groseillers... sont facile à réussir et offrent d’abondantes récoltes.

Dernières actualités

Société > Sujets d'actualité

Transition énergétique, la loi enfin dévoilée

Loi transition énergétique 2014

La transition énergétique est sans doute l'un des chantiers les ...

Lire la suite
Société > Sujets d'actualité

L'UMP au bord de l'implosion

UMP au bord de l'implosion 2014

Alors que le Président de la République traverse une crise de ...

Lire la suite

Vidéo du jour

Une falaise s'effondre sur une plage...

Articles les plus lus

Maison > Piscine & jardin

Toile de paillage : comment la choisir et la poser ?

Toile de paillage verte

La toile de paillage représente une solution ...

Lire la suite
Maison > Piscine & jardin

Le système mulching pour tondeuses à gazon

tondeuses à gazon mulching

Très utilisées par les jardiniers anglais et ...

Lire la suite
Maison > Piscine & jardin

Piscine en bloc polystyrène bancher

blocs polystyrènes à bancher

Les blocs polystyrène à bancher offrent une ...

Lire la suite

Suggestions d'articles

Pourquoi j'ai raté mon jardin ?

potager legumes

Vous avez consacré beaucoup de temps à votre jardin et malgré tout le résultat ne vous ...

Lire la suite

Se débarasser des mauvaises herbes

chiendent

Les mauvaises herbes ne sont pas des plantes dangereuses et il serait plus juste de les ...

Lire la suite

Pour un potager en bonne santé, je m'adapte au climat

potager arrosage climat

Ce n’est pas aux plantes de s’adapter aux contraintes liées au sol et au climat mais ...

Lire la suite

Le potager en carré

Potager en carré

Le potager en carré est idéal dans un petit jardin, vous le créez là où bon vous ...

Lire la suite

Semer des haricots

Semis d'haricots verts.

Semer des haricots oui, mais lesquels et comment ? C’est sans doute le légume dont ...

Lire la suite
  • Andega
  • framboises
  • Captivator
  • fraise Anabelle
  • planter framboisier
  • Darrow
  • planter cassissier
  • Autumn Bliss
  • potager
  • Willamette
  • planter groseiller
  • Bourgogne
  • planter fraisier
  • Rovada
  • fruits rouges
  • planter actinidias
  • fraises
  • Thornfree
  • fraise Maestro
  • planter murier