Vers un déclin foudroyant de Facebook ?

Vous en conviendrez, les réseaux sociaux ont bouleversé bien plus que la planète internet. S'immisçant progressivement dans nos vies, modifiant nos façons de communiquer ou de partager il ont su conquérir des membres en masse à travers toute la planète, nous rendant d'ailleurs tous plus ou moins accroché à ces réseaux qui diffusent à la fois de l'information en quasi temps réel tout en propageant les stupidités les plus absurdes ou les buzz planétaires. Et s'il existe un réseau social parmi les réseaux sociaux, c'est bien Facebook. Fondée il y a presque 10 ans par Mark Zuckerberg alors jeune étudiant à Harvard, l'entreprise revendique aujourd'hui non moins de 1,1 milliard d'utilisateurs. Une vraie « succes story » à l'américaine d'ailleurs déjà porté sur grand écran en 2010 avec un nom évocateur : « The Social Network », littéralement « LE réseau social ». Pourtant si les chiffres sont impressionnants et si Facebook semble désormais ancré définitivement dans nos vies, des chercheurs viennent de faire des déclarations surprenantes.

 

Une perte de 80% des utilisateurs entre 2015 et 2017

Et si la chute était à l'image du succès du plus célèbre des réseaux sociaux : foudroyante. Ce scénario catastrophe pour l'un des symboles de la réussite américaine de ces 10 dernières années est pourtant le résultat d'études très sérieuses. En effet, deux chercheurs de la prestigieuse université de Princeton, John Cannarella et Joshua A. Spechler, viennent de se pencher sur le cas des réseaux sociaux et en particulier sur son représentant le plus emblématique, Facebook dans une étude qu'ils viennent de publier.
Pour effectuer leurs travaux, ils ont appliqué le modèle de prolifération des épidémies sur le plus célèbre des réseaux sociaux. C'est à dire que telle une pandémie, ils ont étudié l'infection progressive et la propagation d'un virus qui s'apparenterait au fait de quitter le réseau social. Pour se propager, l'épidémie affecterait les contacts des utilisateurs déjà affectés. Les utilisateurs qui quitteraient au fur et à mesure le réseau feraient quitter à leur tour leurs contacts et ainsi de suite dans un mouvement qui ferait boule de neige.
Appliqué sur MySpace, qui a sombré dans l'oubli après avoir connu un succès phénoménal et avoir été racheté en 2005 pour 580 millions de dollars avant de s'effondrer, le modèle semble fonctionner, les chercheurs ont donc fait de même sur Facebook. Le constat est sans appel, entre 2015 et 2017, Facebook pourrait perdre brutalement près de 80% de ses utilisateurs. Le pic de popularité du réseau aurait d'ailleurs déjà été atteint en 2012 et il amorcerait donc déjà sa décroissance.

Une étude évidemment très controversée

Affirmer un tel scénario, c'est inévitablement s'attirer les foudres de bons nombres d'utilisateurs, voir d'autres scientifiques, mais aussi et surtout de la société en elle même qui est, on le rappelle, cotée en bourse. C'est donc la méthode permettant de déterminer avec précision la baisse progressive de popularité du réseau qui est pointée du doigt. Les chercheurs se sont en effet appuyés sur l'outil Google Trends pour estimer une tendance. Cet outil proposé par Google délivre des informations relatives aux requêtes tapées sur le célèbre moteur de recherche. Ces donc en étudiant les requêtes qui conduisent au célèbre réseau que les chercheurs ont posés les bases de cette étude. Le hic, c'est que les utilisateurs utilisent énormément Facebook via l'application dédiée sur leur smartphone, sans passer par le moteur de recherche et donc sans entrer dans ces statistiques...
D'autres problèmes sont également pointés du doigt. En effet, la méthode de publication de cette étude n'est pas soumise à validation par les pairs des deux chercheurs. Même si leur savoir faire est reconnu, il leur aurait été possible de publier n'importe quelle théorie fumeuse de la même manière que celle-ci. Enfin, ces deux chercheurs appartiennent au département de mécanique et d’ingénieurie aérospatiale de Princeton... et beaucoup s'étonnent de les voir publier des articles relatifs aux épidémies, voir même aux réseaux sociaux...

Facebook perd effectivement des utilisateurs

Le suspens reste donc dans une certaine mesure entier sur le bien fondé de cette étude. Pourtant certains faits sont la et le réseau social perd bien des utilisateurs. Cette tendance apparaît d'ailleurs clairement dans les pays anglo-saxons ou Facebook s'est implanté en premier lieu. C'est du côté des plus jeunes que le phénomène est constaté. Jugé moins « cool » et surtout utilisé également par les parents qui n'hésitent pas à surveiller par ce biais les activités de leur progéniture, les adolescents américains et anglais se détournent de façon de plus en plus importante de Facebook. Les nouvelles inscriptions dans ces pays, bien souvent des personnes plus agées, ne suffisent pas à compenser ces pertes et les responsables de la société en sont particulièrement bien conscients puisqu'ils n'ont pas hésité à évoquer ce « problème » dans leur communiqué annuel destiné aux investisseurs. Pour contourner ce problème, le géant américain tente de réorienter sa stratégie, tout en perfectionnant son réseau et ses applications, autour de fonctions orientées médias notamment.

Difficile donc de prévoir à l'avance ce qui adviendra de Facebook dans les années à venir mais il est peu probable que l'entreprise disparaisse brutalement. Par contre, une mutation de l'entreprise progressive pour s'adapter à ses utilisateurs semblent parfaitement envisageable. S'il est un indice sur l'avenir du géant, c'est bien son cours de bourse qui flirte actuellement avec ses plus hauts historiques. Un cours qui d'ailleurs, après avoir rendu multi-milliardaire son très jeune fondateur  Mark Zuckerberg, c'est aujourd'hui au tour du numéro 2 de l'entreprise, Sheryl Sandberg, de rejoindre à son tour le club très fermé des milliardaires en dollars de la planète.

Envoyer par mail

Auteur : -

Commentaires

Publier un commentaire
Fin de Facebook 2014

Dernières actualités

Société > Sujets d'actualité

Les cercles de jeux font leur retour à Paris

Les cercles de jeux font leur retour à Paris

  La transition s’effectue en douceur. Depuis la dissolution ...

Lire la suite
Société > Sujets d'actualité

Transition énergétique, la loi enfin dévoilée

Loi transition énergétique 2014

La transition énergétique est sans doute l'un des chantiers les ...

Lire la suite

Vidéo du jour

Une falaise s'effondre sur une plage...

Articles les plus lus

High-tech > Sites Internet

Agriaffaires : tout le matériel agricole d’occasion !

Annonces agricoles Agriaffaires.com

Le site de petites annonces ...

Lire la suite
High-tech > Sites Internet

eDreams.fr, agence de voyage très controversée

logo edreams france

eDreams est une agence de voyage en ligne basée ...

Lire la suite
High-tech > Sites Internet

MyP2P : le foot live et tous les sports gratuits en ligne

myp2p foot en direct

Si vous souhaitez regarder un match ...

Lire la suite

Suggestions d'articles

Facebook acquiert Instagram pour un milliard de dollars !

Instagram

Un milliard de dollars. C’est la somme déboursée par le géant de la toile Facebook pour ...

Lire la suite

Facebook : 4 % des mineurs inscrits ont moins de 6 ans

Un enfant consulte Facebook

Facebook, un réseau social qu’on ne présente plus. Si l’âge minimum pour disposer d’un ...

Lire la suite

Google + : le réseau social de Google attaque Facebook

google plus

Avec un concept basé sur la vie réelle et la possibilité de mieux gérer ses paramètres ...

Lire la suite

« Highlight », la nouvelle fonctionnalité payante de Facebook

Facebook

Facebook est un des réseaux sociaux les plus utilisés au monde, mais cela, nul ne ...

Lire la suite

Twitter : un phénomène explosif !

twitter bird

Impossible d’y échapper ! Cet outil de réseau social est le concurrent direct de ...

Lire la suite
  • réseau social
  • Facebook
  • étude