Les différents types de crépis

Le crépi est la dernière couche avant une éventuelle peinture d'une maçonnerie. Il a pour principales fonctions de protéger les murs des intempéries et d'assurer une bonne isolation. Plusieurs techniques de pose sont possibles selon le rendu et les performances souhaités.

Le crépi fait partie intégrante de la construction d'une maison. En effet, le crépi est une couche de finition qui permet de protéger les murs des intempéries tout en laissant respirer la maison. Outre sa fonction de protection des murs, le crépi joue également un rôle important en ce qui concerne l'isolation thermique et phonique du bâti. Sa couleur uniforme souvent claire permet d'apporter une esthétique agréable à la maison tout en réfléchissant la lumière.

 

Les différentes techniques

La pose d'un crépi peut être réalisée selon 4 techniques : projeté, gratté, écrasé, taloché. La technique choisie dépend du rendu souhaité.

  • Le crépi projeté : C'est la technique la plus utilisée pour la protection des bâtiments de grande superficie puisque son coût est largement moins important que ceux des autres techniques. Il consiste à projeter le matériau à l'aide d'une machine spéciale. La mise en œuvre est particulièrement rapide pour un rendu brut.
  • Le crépi gratté : Cette technique reprend la précédente mais y ajoute une seconde étape : le béton est projeté puis gratté soit avec une règle à gratter soit avec une taloche à clous. La mise en œuvre est logiquement plus longue que dans la technique du projeté mais le rendu est plus uniforme. Les outils à gratter permettent d'éliminer les éventuels surplus de matériau.
  • Le crépi écrasé : Cette technique comme la précédente nécessite deux étapes. La première phase consiste à projeter le mortier sur le mur puis alors que le matériau est encore frais, une lisseuse est passée sur le mortier afin de l'écraser. L'effet obtenu est assez esthétique puisque le mur prend un aspect moiré inégal.
  • Le crépi taloché : Cette technique est la plus souvent utilisée par les artisans maçons traditionnels. Elle consiste à projeter le mortier sur le mur puis à le talocher pour obtenir un rendu lisse. L'inconvénient de cette technique est qu'elle prend beaucoup de temps à réaliser et coûte donc par conséquent assez chère. Les murs réalisés avec cette technique doivent être terminés entièrement dans la foulée sous peine de voir de grosses différences de nuances une fois que l'ensemble aura séché.

Les pré requis avant crépi

Quelque soit la technique choisie, le crépi ne peut être réalisé immédiatement après la fin des travaux. Un délai d'un mois est préconisé pour que la maçonnerie ai eu le temps de sécher et de se stabiliser. Les murs doivent être parfaitement propres : fissures rebouchées, mousses et moisissures traitées. Ces précautions sont d'autant plus importantes lorsqu'il s'agit d'une rénovation. La pose d'un crépi doit être faite dans des conditions climatiques précises. La température ne doit pas être supérieure à 35° ni inférieure à 5°. Le support doit obligatoirement être humidifié si la température est trop forte afin d'éviter les craquelures et les décollements du crépi.

Le saviez-vous ?

La mise en œuvre d'un crépi sur une maison déjà construite ou le ravalement d'une maison nécessite une déclaration de travaux. Lorsque des contraintes urbanistiques sont imposées (lotissement, proximité d'un monument historique), des formalités complémentaires peuvent être exigées.

Envoyer par mail

Auteur : Dominique A.C. - Le 01 juillet 2008

Commentaires

Publier un commentaire

danielmk47

Bonjour, on peut faire un crépi a un plafond avec la machine manuelle qui projette ? si oui comment faire ? merci

09 juillet 2011 à 08h15

Répondre

Abdel

Oui le grésé !

01 mai 2011 à 20h34

Répondre

Criado btp

Oui le taloché lissé
Cordialement

11 octobre 2010 à 15h40

Répondre

mado

Bonjour,

Existe t'il un crépi encore plus lisse que le crépis gratté?

Merci

21 juillet 2009 à 12h20

Répondre

kiotor

Le taloché éponge !

23 juillet 2011 à 13h29

Les différents types de crépis

La pose d'un crépi peut être réalisée selon 4 techniques : projeté, gratté, écrasé, taloché.

Dernières actualités

Société > Sujets d'actualité

Transition énergétique, la loi enfin dévoilée

Loi transition énergétique 2014

La transition énergétique est sans doute l'un des chantiers les ...

Lire la suite
Société > Sujets d'actualité

L'UMP au bord de l'implosion

UMP au bord de l'implosion 2014

Alors que le Président de la République traverse une crise de ...

Lire la suite

Vidéo du jour

Une falaise s'effondre sur une plage...

Articles les plus lus

Immobilier > Construction

Les différents types de crépis

Les différents types de crépis

Le crépi est la dernière couche avant une ...

Lire la suite
Immobilier > Construction

Le certificat d'urbanisme

certificat d'urbanisme

Le certificat d'urbanisme est un document ...

Lire la suite
Immobilier > Construction

Construire une maison en brique

construire maison brique

La brique est un matériau noble et naturel qui ...

Lire la suite

Suggestions d'articles

L'architecte, garant de la réalisation de votre projet

architecte plan maison

Vous avez l’intention de faire construire une maison, de rénover ou transformer un ...

Lire la suite

Les maisons en bois, l'atout du naturel

Maison en bois

Chaleureuses, conviviales et écologiques, les maisons en bois cumulent tous les ...

Lire la suite

La rénovation, un projet qui se construit étape par étape

travaux de rénovation

Face à l’explosion des prix de l’immobilier neuf, de plus en plus de particuliers se ...

Lire la suite

Je construis ma maison en kit

maison en kit, en bois

Les maisons en kit ont le vent en poupe ! Moins chères à l'achat que les maisons clés ...

Lire la suite

Toitures végétalisées : nos toits passent au vert

toits végétalisées

Après des débuts difficiles, le vert gagne peu à peu du terrain sur le toit de nos ...

Lire la suite
  • tarif
  • choisir
  • taloché
  • gratté
  • crépis
  • écrasé
  • choix
  • technique
  • crépi
  • couleur
  • prix
  • projeté
  • maison