Curiosity fête ses 1 an sur la planète rouge

La planète rouge, Mars, est au cœur de la recherche spatiale depuis la conquête de la lune par les américains. Avant de probables voyages habités vers le plus proche voisin de notre bonne vieille Terre, diverses missions scientifiques ont pour objectifs de mieux connaître Mars. C'est le cas de son atmosphère ou la composition de son sol par exemple. Enfin d'autres réponses doivent déterminer si il y a eu de la vie sur Mars puisqu'on sait désormais que de l'eau y a coulé. Curiosity, un rover d'exploration et qui a atterri sur Mars il y a tout juste un an, est la plus importante des nombreuses missions que compte le Mars Science Laboratory, et il doit répondre à beaucoup de ces questions.

 

Le plus ambitieux des programmes d'exploration martienne

Outre les années permettant le développement de ces missions, très complexes, d'exploration et le temps d'obtenir les crédits nécessaires pour financer ces projets, chaque programme d'exploration spatiale se déroule sur de nombreuses années. Le projet Curiosity n'échappe donc par à la règle. Même si le robot en est déjà à une année d'exploitation sur Mars, le départ de la Terre de ce dernier remonte déjà au 26 novembre 2011. Emportée par une fusée Atlas V, la capsule contenant Curiosity aura mis 8 mois et 10 jours pour atteindre Mars. Grâce à un tout nouveau système d'atterrissage, une sorte de grue aéroportée qui a descendue le rover, Curiosity s'est posé sur Mars en douceur le 6 août 2012 dans le cratère gale. Fruit de l'évolution des dernières missions martiennes, Curiosity est le résultat d'une collaboration internationale et est le plus lourd, le plus grand et le plus évolué des rovers. Son objectif est clair, explorer au maximum Mars pendant une année martienne, c'est à dire pendant 687 jours terrestre.

Ce robot d'exploration d'un poids total de 899kg est une petite merveille de technologie. C'est même tout simplement le plus abouti de tous les robots d'exploration. Il emporte à son bord deux laboratoires miniatures et tout un Arsenal de recherche scientifique ainsi que d'un bras robotisé, diverses antennes et caméras. Ces 6 roues motrices lui ont déjà permis de parcourir près de 1,5 kilomètre et son instrumentation embarqée à permis d'effectuer une batterie d'expériences, notamment l'étude des roches, de l'atmosphère martienne et la recherche de matières organiques. Devant faire face à l’hostilité des conditions de vie sur Mars, dont la température oscille entre -140°C et +20°C, Curiosity est alimenté par un générateur isotopique fonctionnant au plutonium 238. La chaleur dégagée par la désintégration du plutonium génère de l’électricité et permet de réchauffer l'ensemble des circuits du rover pour lui permettre de fonctionner de jour comme de nuit.

Curiosity, qui en est donc à la moitié de son programme d'exploitation, a déjà fait parvenir aux scientifiques des dizaines de clichés du sol martien et a surtout permis d'étudier la composition des roches grâce à l'utilisation de lasers. Mars, qui a pu être un environnement propice à l'évolution de la vie, fascine les scientifiques qui tentent de comprendre comment cette planète a pu se refroidir et perdre son atmosphère initiale.

Les rovers d'exploration

Curiosity est le fruit de 60 années de recherche dans le domaine des rovers d'exploration. La conception de ces véhicules repose sur leurs ancêtres, les Lunokhod russes. Dans les années 60, alors que les Américains et les Russes se battent dans la course à la Lune, un autre programme lunaire est imaginé par les scientifiques Russes, celui d'envoyer des robots d'exploration, contrôlés à distance, sur la Lune. C'est ce programme qui conduira à la naissance du premier Lunokhod, dont la seconde mission sera l'un des plus grands événements technologiques, pourtant souvent méconnu, de l'histoire de l'humanité. Le premier rover russe, le Lunokhod 1, alunira en effet le 17 novembre 1970 après 7 jours de voyage. Il réussira l'exploit de fonctionner près de 10 mois, parcourant pour l'occasion plus de 10 kilomètres et réalisant des dizaines de clichés et d'analyses du sol lunaire, le tout en étant piloté de la Terre.
Cet exploit extraordinaire permettra à l'ancienne URSS d'avoir une avance considérable dans le domaine des rovers d'exploration. Depuis l'éclatement du bloc soviétique et le rapprochement entre scientifiques, les rovers, dont Curiosity, reprennent tous certaines des caractéristiques des Lunokhod imaginés par les Russes.

Envoyer par mail

Auteur : -

Commentaires

Publier un commentaire
Curiosity

Dernières actualités

Société > Sujets d'actualité

Transition énergétique, la loi enfin dévoilée

Loi transition énergétique 2014

La transition énergétique est sans doute l'un des chantiers les ...

Lire la suite
Société > Sujets d'actualité

L'UMP au bord de l'implosion

UMP au bord de l'implosion 2014

Alors que le Président de la République traverse une crise de ...

Lire la suite

Vidéo du jour

Une falaise s'effondre sur une plage...

Articles les plus lus

High-tech > Science & Technologie

L'Airbus A380 : le géant des airs

Airbus A380

L’Airbus A380 est un avion civil quadriréacteur ...

Lire la suite
High-tech > Science & Technologie

L’atome pour les nuls

symbole de l'atome

Les atomes sont parmi les composants les plus ...

Lire la suite
High-tech > Science & Technologie

Technologie : ça marche au doigt et à l’œil !

doigt ecran tactile

Exit les touches ! Fini le temps où l’on ...

Lire la suite

Suggestions d'articles

Mission Mars One : ils vont coloniser Mars

Mission Mars One 2014

C'est peut être le plus grand défi technologique de l'homme pour le XXIème siècle, mais ...

Lire la suite
  • Mars
  • exploration spatiale
  • Curiosity
  • espace