Les « cougars », ces femmes que l’on dit prédatrices

Popularisées par les fictions américaines, les femmes dites « cougars » n’ont pas peur de s’afficher au bras de conquêtes plus jeunes qu’elles. Elles représentent aujourd’hui un véritable phénomène et envahissent la presse people. Mais s’agit-il d’une nouvelle étape dans la libération des femmes ou plus simplement d’un nouveau fantasme sexuel masculin ?

L’expression « femme cougar » est apparue en 2008, sous la plume d’un journaliste du New York Times. Il avait utilisé le nom de ce félin sauvage pour désigner les séductrices d’un certain âge, popularisées par les fictions américaines.

Quand les femmes partent à l’assaut des jeunes hommes…

Le phénomène des femmes dites « cougars » désigne les femmes d’âge mûr (au-delà de la quarantaine) qui cherchent à rencontrer des hommes plus jeunes qu’elles. Il peut s’agir aussi bien d’une quête d’amour que d’une véritable chasse sexuelle ou d’un simple jeu de séduction. En effet, s’afficher avec un partenaire plus jeune est devenu acceptable pour les femmes.

C’est peut-être que l’on accepte enfin l’idée que les femmes peuvent elles aussi traverser une sorte de « crise de la quarantaine ». Dans une société qui glorifie la beauté et la jeunesse, il peut être tentant de se rassurer sur son pouvoir de séduction quand l’âge commence à marquer le corps. La peur de la mort n’est pas loin, et c’est souvent le moment de faire un petit bilan intermédiaire. On peut alors déprimer ou au contraire redoubler d’énergie pour profiter encore plus de ce que la vie vous offre. Et puis l’on se sent souvent mieux dans son corps à partir de la quarantaine : décomplexée, plus sûre de ses désirs, plus expérimentée…

Un phénomène médiatique avant tout ?

Si l’on parle d’un phénomène « cougar », c’est surtout parce que ce type de femme a été très médiatisé ces derniers temps, notamment aux Etats-Unis. En effet, deux histoires ont marqué les esprits : le mariage de Demi Moore avec Ashton Kutcher, de seize ans son cadet, et la liaison adultère du personnage de Gabrielle Solis avec son Jardinier dans la série « Desperate Housewives ». Depuis, les productions américaines ont été envahies par ces personnages de femmes « cougars », comme dans le film « Pumas » avec Jennifer Aniston ou la série « Cougar Town » avec Courtney Cox. Et on ne compte plus les people qui affichent sans complexe leurs liaisons avec de jeunes hommes : Madonna, Sharon Stone, Claire Chazal, Laurence Ferrari

Alors, le phénomène « cougar » ne serait-il qu’un nouveau gadget pour magazine féminin ? Absolument pas, car il existe une réalité sociale derrière ce phénomène médiatique. Selon l’INSEE, 20 % des couples français unissent aujourd’hui une femme à un homme plus jeune. Dans les familles recomposées, la femme est plus âgée que son compagnon dans un cas sur trois. Et aux Etats-Unis, un tiers des femmes de 40 à 70 ans vivraient avec un homme d’au moins dix ans leur cadet.

Un profond changement de société ?

Le véritable phénomène, en fait, c’est la fin du tabou. L’omniprésence dans les médias de ces femmes est peut-être révélatrice d’une nouvelle étape dans la libération des femmes. Elles pourraient enfin assumer leurs désirs sans avoir à rougir. Elles pourraient envisager le couple et la relation sexuelle autrement que comme de « potentielles mères ». En clair, elles pourraient « exister » amoureusement en dehors de toute question de reproduction, et donc même après la ménopause.

Cet étalage médiatique révélerait donc un changement profond dans notre société. Car, en fait, les femmes amatrices de jeunes hommes ont toujours existé. Et, il n’y a pas longtemps encore, elles étaient très violemment critiquées. Pour exemple, Sarah Bernhardt, Colette, Marguerite Duras ou encore Edith Piaf se sont toutes affichées avec de jeunes conquêtes. Le phénomène n’est clairement pas récent…

Mais le fantasme n’est jamais loin…

Pour autant, on ne peut pas dire que l’image de la femme « cougar » soit exempte de tout machisme. Au contraire, il s’agit aussi d’un fantasme sexuel masculin. Il suffit de consulter les innombrables sites de rencontre spécialisés pour s’en rendre compte. La femme d’âge mûr est érotique pour certains jeunes hommes. Il faut dire qu’elle représente l’image parfaite de l’initiatrice. Non seulement elle est sexuellement expérimentée, mais elle est en plus libérée et ose tout. Elle incarne le fantasme d’une femme experte et offerte, sans aucune pudeur. L’industrie de la pornographie a d’ailleurs développé tout un secteur « femmes matures »… Ainsi l’image véhiculée par l’expression « femme cougar » n’est pas très claire. Elle représente la femme libérée, décomplexée, qui vit ses désirs et ses sentiments sans souci du qu’en-dira-t-on. Mais elle peut aussi se rapprocher de la femme-objet quand elle incarne un archétype pornographique. Sans doute faudrait-il cesser de parler de phénomène « cougar », tant le terme regroupe tout et n’importe quoi. Alors, rappelons-nous que derrière cette expression il y a surtout des hommes et des femmes qui se rencontrent, qui se font l’amour et, parfois, qui s’aiment …

Le saviez-vous ?

Une autre appellation exprime la fascination érotique que peuvent exercer certaines femmes d’âge mûr. Il s’agit de très délicate expression « MILF », pour «  Mother I’d Like to Fuck » (littéralement, «  mère que j’aimerais bien baiser »). C’est le film American Pie qui a popularisé le terme en 1999 ; le personnage de la mère de Stifler était le fantasme de tous les garçons de l’école.

Envoyer par mail

Auteur : - Le 24 juin 2010

Commentaires

Publier un commentaire

lisa

Marie, il ne faut pas exagerer quand meme, P***!!! Le jeune est majeure quand meme et il n'est pas obligé d'accepter ce genre de relation ! Ensuite, il y a souvent aussi des sentiments , ce n'est pas seulement du sexe !!! les jeunes aussi ont des sentiments !

12 novembre 2011 à 11h30

Répondre

trolls

drole de phenomene de societe qu'on nous sert a toute les sauces sur les http://www.cougar-rencontre.fr ou autres bidule-cougar.com . je sais pas trop ce que ca vaut tout ca.. lard ou cochon?

16 juin 2011 à 19h11

Répondre

MARIE

Mon fils, d'une part, marié a été débauché par ce genre de femme. Il a divorcé pour cette femme plus âgée et s'est fourvoyé. Ce qui fait qu'il a brisé sa vie grâce bien entendu à un réseau Internet. Je les appellerai tout bonnement des putes ces soit-disantes cougars.












11 juillet 2010 à 17h28

Répondre
femme d’âge mûr

Dernières actualités

Société > Sujets d'actualité

Transition énergétique, la loi enfin dévoilée

Loi transition énergétique 2014

La transition énergétique est sans doute l'un des chantiers les ...

Lire la suite
Société > Sujets d'actualité

L'UMP au bord de l'implosion

UMP au bord de l'implosion 2014

Alors que le Président de la République traverse une crise de ...

Lire la suite

Vidéo du jour

Une falaise s'effondre sur une plage...

Articles les plus lus

Amour > Séduction

Que faire après un premier rendez-vous ?

telephoner second rendez vous

Alors, vous avez franchi la difficile première ...

Lire la suite
Amour > Séduction

Les tatouages érotiques

tatoo sexy femme

Le tatouage est un art qui consiste à marquer ...

Lire la suite
Amour > Séduction

Comment réussir sa première soirée en amoureux ?

homme femme diner amoureux

Pas évident de faire de la toute première fois ...

Lire la suite
  • femme d’âge mûr
  • femmes cougars
  • MILF